aubietPrésentation

Fondée le 10 octobre 2011, « Le vent se lève ! » est une jeune maison d’édition indépendante, ancrée en territoire gascon.
Créée dans le village d’Aubiet (Gers), initialement sous forme de SAS, elle sera transformée à moyen terme en société coopérative (SCOP ou SCIC).

Ligne éditoriale

La ligne éditoriale est engagée, en ce sens qu’elle véhicule des valeurs fortes : humanisme, tolérance, combativité, optimisme et passion.
Elle a pour ambition de :
– faire connaître de façon vivante tous les visages des sociétés contemporaines.
– en racontant les actes et la vie de personnes anonymes ou peu connues qui s’engagent avec courage pour lutter contre injustices et situations indignes
– mais aussi en offrant , au travers de romans et nouvelles, des histoires qui témoignent des réalités sociales d’hier et d’aujourd’hui

– pour donner au lecteur des repères, fédérer des énergies, faire naître des solidarités nouvelles,
– afin que, bientôt, le vent se lève sur un avenir un peu plus radieux …

Crédit photo : © SOHO SOLO


La fondatrice, Catherine Heurteux Peyréga

Née en Algérie, Catherine Heurteux Peyréga aurait dû se prénommer Yasmina, selon le vœu de son père Jacques Peyréga, à l’époque Doyen de la Faculté de droit d’Alger, et de sa mère Simone. Mais l’état civil de l’époque a refusé qu’une petite française puisse porter un prénom algérien…Elle s’appelle donc aussi Yasmine…Cette décison arbitraire mais surtout l’histoire de son père, qui fut toujours engagé pour la liberté des peuples, l’ontdéfinitivement marquée.
Elle commence par être enseignante à 22 ans  à l’Université de Ouagadougou, au Burkina Faso, où elle fonde une famille métissée. Elle y eut la chance de dialoguer avec le capitaine Thomas Sankara, parce qu’elle avait anticipé son coup d’état progressiste, dans sa thèse de doctorat en Sciences Politiques. Elle rejoint ensuite la France, où elle aura plusieurs expériences dans la finance et la stratégie de petites, puis de grosses entreprises . Elle y forge sa vision du monde de l’entreprise, peu à peu consciente des politiques industrielles et financières qui sacrifient trop souvent l’emploi sur l’autel du profit. C’est alors qu’elle se syndique et crée, avec des proches, un collectif citoyen, dans le village provençal de Jouques pour résister à la montée du Front national. Sa famille s’agrandit avec deux filles, nées au cœur du pays cher à Pagnol.
Ayant rejoint le terroir gersois de son père, elle travaille pendant dix ans pour un cabinet de conseil aux comités d’entreprise. Elle y partage les colères et les espoirs des salariés en lutte pour leur emploi et leurs condtions de travail. Après un bilan de compétences, sa fibre littéraire et son intérêt pour la sociologie refont surface. Elle décide alors de se consacrer aux résistances dans le monde d’aujourd’hui, qu’elle côtoie si souvent, pour en mettre en lumière les acteurs. Le vent se lève ! est né de son besoin de témoigner de ce qu’est la société aujourd’hui et de contribuer à ce qu’elle pourrait être si, tous ensemble, ceux qui luttent se rejoignent pour la faire changer.

​Choix des supports papier et numérique

« Le vent se lève ! » (marque déposée auprès de l’INPI) est une maison d’édition qui se veut innovante : elle souhaite s’inscrire dans la révolution technologique de l’édition qui s’annonce en produisant ses créations en format papier et en format numérique pour e-book et tablettes.