Boutique

Les moutons noirs, de Jacques Nuñez Teodoro

18,00 

L’auteur, dont c’est le premier roman publié, lui-même petit fils d’immigrés de la faim, reconstruit leurs ombres, franchit les barbelés du passé, dénoue les fils entremêlés de mémoires enfouies. Ce roman, écrit avec une rage intense, tisse des destinées minuscules, soudées à la misère et enfoncées dans le malheur, comme le sont toujours tant de vies dans ce vieux monde qui aurait bien besoin d’un grand chambardement.

  • 288  pages
  • Format : 12 X 22 cm
  • ISBN : 979-10-91102-06-3

Première-de-couverture-Les-moutons-noirsUN ROMAN COUP DE POING SUR L’IMMIGRATION

Immigrant en 1919, lassés d’avoir faim sur une terre ingrate du fin fond de l’Espagne, Juan et Gregorio arrivent en France l’espoir au ventre ; ils y  remplacent dans les fermes les poilus morts dans les tranchées et se retrouvent bientôt dans la Somme à fouiller les champs à la recherche des mines. Ils survivront. Comme Juan, Grégorio, Maria, Jacky… héros de cette saga familiale de l’immigration espagnole sur trois générations,  les pauvres et les migrants sont des « moutons noirs » : le reste du troupeau  s’en  méfie, les évite,  les regarde de travers. Parfois, quand les choses vont mal dans la contrée, on les montre du doigt, ils deviennent  coupables, de tout et du reste. Alors on cherche à les expulser. Pourtant, ces gens-là vivent. Leurs existences si banales, paraît-il, méritent l’écriture. Ça bouge, ça crie, ça pleure, ça sourit, ça rit, ça court après quelque chose que jamais ils n’auront su nommer. Le futur ? Ils ne l’ont jamais rencontré. L’auteur, lui-même petit fils d’immigrés de la faim, reconstruit leurs ombres, franchit les barbelés du passé, dénoue les fils entremêlés de mémoires enfouies. Ce roman, écrit avec une rage intense,  tisse des destinées minuscules, soudées à la misère et enfoncées dans le malheur, comme le sont toujours tant de vies dans ce vieux monde qui aurait bien besoin d’un grand chambardement.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les moutons noirs, de Jacques Nuñez Teodoro”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *